Chacun sa tambouille

La religion ne doit pas plus être une affaire d'Etat que la manière de faire la cuisine. Il doit être permis de prier Dieu à sa mode, comme de manger suivant son goût ; et pourvu qu'on soit soumis aux lois, l'estomac et la conscience doivent avoir une liberté entière.

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Chacun sa tambouille

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS