J'en conviens, nous sommes faibles, malades, laids et querelleurs, mais si nous n'étions que cela, il y a bien longtemps que nous aurions été rayés de la surface du globe.

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Humanité

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS