Le pressentiment

Le passé revêt sa cuirasse de fer et se bouche les oreilles avec l'ouate du vent. Jamais on ne pourra lui arracher un secret.

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Le pressentiment

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS