Vagabond égaré dans une ville sans pitié

Extrait des ténèbres, des visages de l'aurore
Je t'apporte un message éclaté venu de la ville sans fin
Regarde ma main !

Elle se tend vers l'horizon pour indiquer le chemin
Il te faudra franchir les barrières du temps
Et regarder les couleurs de l'azur instable
Eviter les démons fous de haine et de rage
Folie magique des unité-carbones
Créatures d'Aphrodite blessant ton cœur fragile

J'ai répondu à ton appel de Léthé
Cinq sur cinq à mon récepteur de vérité
Vérité éternelle pensée avec le cœur
Dans le néant, nie ta peur

Sans savoir te comprendre dans le noir absolu
Saches que les générations de tes aïeux
N'ont pas toujours servi à avilir le néant
Car les chemins de la vie sont indiqués
Si tu le demandes à un vent de fierté
Alors seulement tu pourras écouter la vérité

Je t'ai indiqué le chemin de Dune
Pendant que tu cherchais dans l'espace une lune
Hors du déluge de la vie éternelle
Vois, toi qui cherches le spectre de ta planète
Car enfin, j'ai trouvé et je peux te répondre
A la sortie du village tu trouveras le bout du monde

Jean-marc Bouju - Avril 1980

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS