Rêve évanoui

Le temps est parti ce matin
Tout est mort aujourd'hui ou demain
Je ne suis qu'un vagabond
Qui rêve sans création

Pourrais-je un jour revoir ?
Ce visage de l'autre coté du miroir
Cette image qui me poursuit
Et pour lequel maintenant je suis

J'a tué ma jeunesse
Je renie ma vieillesse
Je refuse ma mort
Pour le revoir encore

Ma vie n'est plus qu'un immense désir
Franchir les portes de l'avenir
Pour retrouver ce visage
Qui m'attend d'âge en âge

J'ai changé cent fois de galaxies
Pour rejoindre ma vraie vie
Mais chaque fois les portes se referment
On ne peut rejoindre un rêve

Je veux le revoir
Une fois dans le noir
On ne revient pas en arrière
Il y a aura toujours une barrière

Moi, vieillard, je me hais
Car je n'ai pu avoir ce que j'aimais
Moi, jeune je me connais
Je savais ce que je voulais

Moi, enfant je me défends
Ainsi que mes rêves d'antan
Je sais que le temps est avant
On ne viole pas un rêve d'enfant

Jean-marc Bouju - A Axel MUSHINE - Mars 1979

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS