Mélodies qui résonnent dans ta tête
Regards perdus autour de toi
T'as plus personne dans tes rêves
Tes yeux te brûlent, mais t'as toujours froid

Tu te voyais pas vieillir comme ça
Tu comprends pas les murs autour de toi
Tu voudrais vivre mais t'as plus le droit
T'as plus personne autour de toi

Tous les matins tu tends la main
Métro Anvers, huit heures du matin
Tu cherches un regard, un sourire
T'as que de la monnaie dans les mains

Des souvenirs plein ta vie
Un peu de bleu au fond de tes yeux
Mais ce soir t'es fatigué
T'as pas de larmes, tu peux plus pleurer

Mélodies qui résonnent dans ta tête
Regards perdus autour de toi
T'as plus de soleil derrière les yeux
Trop fatigué, tu veux plus marcher

Tu te voyais pas vieillir comme ça
Tu comprends pas les murs autour de toi
Tu voudrais vivre mais t'as plus le droit
T'as plus personne autour de toi

Métro Anvers, huit heures du matin
J'comprend pas pourquoi t'es plus là
Tous les matins tu tendais la main
Restait du bleu au fond de tes yeux

Jean-marc Bouju - Il n'est pas de moi mais d'Alexandre - Mai 1982

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS