Le ridicule n'est jamais éloigné du sublime.