Il y a une part de foi dans l'amour qui se prononce de manière délibérée en soi comme un vœu. Il reste secret mais aussitôt énoncé il prend une valeur d’absolu. Il ne s'agit pas de dire "je t’aime" mais d’accepter au fond de soi d'aimer l'autre, c'est à dire de ne plus différencier le sort de l’autre du sien propre.

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Aliage

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS