Je ferme les yeux ,
Sur la paix de mon coeur,
Je n’ai plus à chercher mon chemin.
Bien sur je te ferai mal.
Bien sur tu me feras mal.
Bien sur nous aurons mal.
Mais ça, c’est la condition de l’existence.
Se faire printemps, c’est prendre le risque de l’hiver.
Se faire présent, c’est prendre le risque de l’absence…
Et moi, c’est à mon risque de peine que je connais ma joie.

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Risque

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS