Mémoire

Un jour tu parcourras cette route. Retiens, retiens les noms et ne t'inquiète pas si tu ne retrouves pas tous ces villages. La plupart ont été rasés. Ne t'inquiète pas, eux, ils te verront, car ils sont encore là. La terre est obstinée...

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Mémoire

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS