Le métier de vivre

Mais voici ce qui serait un immense idéal : demander toujours, infatigablement , à chacun ce qui le blesse, le prive, le torture, et compenser, éteindre, rallumer.

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

Le métier de vivre

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS