L'homme ne vit que grâce à sa faculté d'oubli.