Faut croire qu'il y a des ascenseurs au fond des précipices...

Extrait du livre Château-rouge hôtel