La raison de cette fascination pour la fin des temps réside sans doute dans cette crise de l'avenir ...

Le monde, vendredi 21 décembre 2012