Pourquoi philosopher ?

Parce qu'il y a le désir, parce qu'il y a de l'absence dans la présence, du mort dans le vif