La mort ne libère pas, ce n'est qu'un couloir dans un labyrinthe qui aboutit aux mêmes espaces, aux mêmes pièces.