A conjuguer à tous les temps

Si j'avais à écrire un livre de morale
il aurait 100 pages
99 seraient blanches et sur la dernière
j'écrirais : "Je ne connais qu'un seul devoir : et c'est celui d'aimer."

PARTAGER sur les réseaux sociaux

Partagez ce tableau sur Pinterest

Partager cette image sur Facebook

A conjuguer à tous les temps

Commentaires

  • Pas encore de commentaire

Commenter

Navigation

Réseaux sociaux

Flux RSS